top of page

Le DORAYAKI



Moelleux à souhait, le dorayaki se compose de deux pancakes fourrés à l’Anko (pâte de haricots azuki sucrée) et se déguste tout au long de la journée.


Si l’origine du nom est débattue, le sens littéral « gong cuit » est à retenir comme le plus probable tant la forme et la couleur du dorayaki se rapprochent de celle du gong.


Cette pâtisserie japonaise aurait d’abord été confectionnée avec de la farine de riz avant de prendre sa forme définitive avec de la farine de blé, sous l’influence du Portugal. Le dorayaki a ainsi deux caractéristiques qui le rapprochent de la France : l’usage de la farine de blé, qui est extrêmement rare pour un gâteau faisant partie de la famille des wagashi, et sa caractéristique la plus poétique qui est la petite colline se formant en son centre lors de la cuisson, rappelant inévitablement la madeleine.


Bien qu’il soit très simple à réaliser sur le papier, il reste très difficile d’en trouver un bon, même au Japon. Sa popularité l’a emporté vers les rayons éternellement illuminés des Kombini, ces fameuses supérettes japonaises (que l’on trouve également en France), ouvertes en permanence, habituant les consommateurs à le déguster froid, et à l’acquérir pour un prix dérisoire, et sous vide...

Il est donc difficile de trouver des artisans le réalisant encore à la main avec des produits frais.


A Chambéry, vous avez la chance de trouver le dorayaki artisanal, entièrement fait à la main avec du anko lentement confit par mes soins de manière traditionnelle. Je vous le prépare à la demande de sorte que vous aurez le privilège de le manger chaud et vous vivrez ainsi un moment unique et privilégié.


Mais avant de venir le déguster chez Evol Tea et ainsi vous permettre d’en mesurer toute sa valeur, regardez le film « Les Délices de Tokyo ». Ce film est une ode à la patience et au travail bien fait, deux notions qui se sont perdues dans les méandres commerciaux des dernières décennies. D’ailleurs, qui, même au Japon, connaît le vrai goût d’un dorayaki fait main ? Alors en France, vous imaginez…




Dans votre boutique de thé Evol Tea, tous les jours et à toute heure à déguster pour accompagner le thé de votre choix… ou à emporter



Sources : livre Paris-Kyoto, librairie Tomo, site japanization.org

9 vues0 commentaire